Travail de nuit : Comment éviter la fatigue ?

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le travail de nuit perturbe grandement le sommeil. Et le sommeil joue un rôle primordial sur notre santé. Si vous travaillez de nuit, et que vous n’en pouvez plus. Vous êtes au bon endroit ! Car dans cet article on voit ensemble le rythme à prendre pour ne plus subir la fatigue.

On le sait tous, le travail de nuit perturbe le rythme du sommeil, car l’horloge biologique se dérègle. Si l’on n’adapte pas notre rythme de vie à notre rythme de repos, on risque de se retrouver avec un dysfonctionnement de l’organisme dû à la fatigue. Les métiers de nuits sont nécessaires. Et pour ces personnes qui exercent lorsque la ville dort, il convient d’adapter leur sommeil afin d’éviter la fatigue. Si vous pensez que ceci est impossible, lorsque l’on travaille de nuit, détrompez-vous. Il suffit de montrer à son corps, ce qu’il doit faire.

Les conséquences d’une grande fatigue

Pour bien comprendre l’intérêt du repos, il faut déjà comprendre ce qu’engendre la fatigue, et là, les choses ne sont pas belles. Une personne fatiguée qui manque de sommeil, est une personne qui est exposée à des troubles de la santé… Tels que les problèmes digestifs, les problèmes intestinaux, l’hypertension et des maladies cardio-vasculaires, sans compter les insomnies. Ici, on parle des conséquences physiques, mais les conséquences vont bien au-delà du physique. En effet une personne fatiguée est aussi moins vigilante et moins réactive. Imaginez le retentissement au travail !

Comment ne plus être fatigué

La fatigue est quelque chose que l’on accumule. Hors pour éviter d’être surmené, il convient de réagir dès les premiers signes de fatigue. Lorsque l’on travaille de nuit, il faut savoir composer le jour et la nuit. Le rythme du sommeil devra se faire, mais pas au même moment. Lorsque la nuit se termine, la meilleure solution est de ne pas perdre de temps et essayer d’aller au plus vite se coucher. Durant la nuit, il convient de se nourrir afin que l’on n’ait pas à s’alimenter avant d’aller au lit. La digestion pourrait vous réveiller et non pas vous endormir. Dormir oui, mais pas n’importe comment. Aménagez la chambre de façon à créer une ambiance paisible. Restez au lit entre 5 et 7 heures. En général, il s’agit d’un nombre d’heures suffisant pour un sommeil réparateur.

Jongler avec les horaires

Lorsque le métier le permet, n’hésitez pas arranger de façon intelligente vos horaires. Dans l’idéal et pour éviter la fatigue, que vous aurez du mal à récupérer, il convient de ne pas faire plus de 4 nuits consécutives. En effet, cela vous laissera quelques nuits complètes qui vous permettront de dormir convenablement. Pensez aussi au jour de congé, dans la mesure du possible, il convient de les regrouper afin d’avoir un vrai repos en affilée. Ainsi, l’horloge biologique n’aura pas le temps de s’adapter au sommeil de la nuit. En effet, il faut que les actions se répètent pour que l’organisme les enregistre et puisse s’adapter.

En outre, lorsque vous devez travailler de nuit, pensez à faire une sieste. Ainsi vous serez moins fatigué durant la garde de nuit, mais aussi moins fatigué lorsque celle-ci sera terminée. Il s’agit là d’une bonne astuce pour éviter d’être trop fatigué. Autre astuce, bien pratique, est le fait de ne pas entreprendre des activités trop physiques avant d’aller travailler de nuit. La fatigue ne ferait qu’augmenter davantage, et serait donc, plus compliquée pour s’en débarrasser.

>