Changement d’heure : les conséquences sur le sommeil

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le changement d’heure a des conséquences sur notre sommeil. Et surtout sur celui des bébés et des personnes âgées. Mais comment faire pour ne pas subir ces conséquences ? C’est ce que nous allons voir ensemble dans cet article.

Quelques personnes redoutent le changement d’heure, car il s’agit d’un moment qui peut provoquer quelques soucis de métabolisme. Changer d’heure, revient à dérégler notre horloge biologique. Et lorsque celle-ci est bien réglée l’organisme met un certain temps à reprendre d’autres habitudes. Dans le cas du passage à l’heure d’hiver, les journées sont plus courtes et l’horloge biologique se dérègle. Les spécialistes du sommeil sont en accord pour dire que pour retrouver un rythme du sommeil normal, il faut compter plus de vingt jours. Mais ceci est aussi valable pour le passage à l’heure d’été.

Les conséquences du changement d’heure sur la santé

La principale conséquence qui apparaît relève des troubles du sommeil. Puis viennent les troubles de concentration, les troubles de l’appétit et les sautes d’humeur. À vrai dire, on n’est pas du tout fraîche. Mais si ce tableau fait plutôt peur, il existe des comportements qui laissent un espoir. Et oui, il suffit de suivre quelques recommandations.

On vous dit ce qu’il faut faire !

Il n’est pas facile de se coucher plus tôt que d’habitude. Cependant, il va falloir puisque autrement le lever sera difficile, si l’heure change, il n’est pas juste de prendre une heure de sommeil. Afin que cela n’arrive pas, il convient d’entamer un rituel à chaque changement d’heure. Commencez par vous coucher chaque soir à la même heure. Mangez léger le soir en privilégiant les glucides. Avant de dormir buvez une tisane. Ici la camomille ou la valériane est très utile, car elles offrent des vertus apaisantes et favorisent l’endormissement. Tous ses actes permettent de mettre toutes les chances de son côté.

La sieste, pensez-y !

Contrairement à ce que beaucoup pensent, la sieste n’est pas que destinée aux enfants. Elle est très utile pour récupérer un manque de sommeil, pour se régénérer. Mais aussi lors d’un décalage horaire ou changement d’heure. Attention, on ne vous dit pas de dormir durant 3 heures ! Non, la sieste se limite entre 20 et 30 minutes. Le fait de profiter d’une longue sieste va perturber l’endormissement du soir et là aucun réglage du rythme du sommeil n’est engagé.

Décalez la mise au lit

Une autre solution qui peut venir compléter les astuces ci-haut, c’est le fait de prévoir le souci et anticiper. Si vous savez à l’avance que vous allez avoir du mal à gérer le changement d’heure, vous pouvez, commencer le changement avant le jour J. Ainsi quatre jours avant le jour du changement, essayez de vous coucher 15 minutes plus tôt le premier jour. Puis 15 minutes supplémentaires les jours suivants jusqu’au jour J ou vous êtes déjà prêt pour le changement d’heure.

Toutes les solutions citées ci haut sont susceptibles de fonctionner, si avec tout cela, vous avez encore du mal avec le changement d’heure, il convient alors de se reposer, les jours suivants. Car une heure de sommeil en moins à la longue peut avoir des conséquences sur la santé, la bonne humeur, la fatigue…

>