Que manger avant de dormir ?

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le repas du soir est impacte grandement la qualité de notre sommeil. Mais cet impact peut être positif ou négatif selon la composition de nos repas. Que faut-il donc manger avant de dormir ? Et que faut-il éviter ? C’est ce que nous allons voir ensemble.

Il n’est pas recommandé de manger tout et n’importe quoi avant d’aller vous coucher. En effet, cela peut fortement influencer la qualité de votre sommeil si ce n’est vous empêcher de dormir. Voici donc les aliments à privilégier, ceux à bannir, ainsi que les boissons qui ne sont pas recommandées.

Les aliments naturellement riches en mélatonine

L’idéal est de prendre votre repas entre 3 et 4 heures avant d’aller vous coucher. Car le processus de digestion nécessite un peu de temps, et dormir sans avoir bien digéré pourrait perturber votre sommeil.

La mélatonine est une hormone fabriquée par notre organisme durant la nuit afin de réguler les cycles du sommeil. En la consommant directement au sein des aliments, vous augmentez donc sa concentration. Et par conséquent, la qualité de votre sommeil.

Cette hormone se trouve dans la plupart des poissons, dans les légumes verts tels que les choux, les blettes, les brocolis ou les épinards, ainsi que dans le riz, le sarrasin et l’orge. Sa concentration est également importante dans les fruits tels que les tomates, les cerises acides, les avocats, les framboises et surtout les kiwis ! Il est fortement recommandé de consommer ces derniers tout les jours si vous souhaitez dormir correctement et sereinement durant la nuit.

Les aliments qui augmentent la production de tryptophane

Le tryptophane est un acide aminé qui, lorsqu’il est fortement concentré dans l’organisme, va faire augmenter la production de sérotonine. La sérotonine est un neurotransmetteur qui va favoriser l’endormissement et la bonne transition entre les différents cycles du sommeil.

En consommant des aliments qui contiennent une forte dose de glucides et peu de protéines, vous allez augmenter la production de tryptophane. Il est déconseillé de consommer des protéines car elles vont déclencher la fabrication de la tyrosine, qui influence la création de dopamine, réputée pour réveiller le cerveau et inciter à l’activté.

En privilégiant les glucides à faible indices glycémiques, vous mettez donc toutes les chances de votre côté ! Et en plus ces aliments aident à garder la ligne.

En voici quelques un :

  • les légumes verts (poireaux, haricots, brocolis…)
  • les céréales
  • le riz
  • les noix

Les aliments et boissons qu’il faut éviter

Certains aliments possèdent des vertus non négligeables durant la journée qui peuvent se révéler désagréables avant d’aller vous coucher. Par exemple les plats mexicains ou encore indiens contiennent beaucoup de piment, une épice qui peut fortement troubler votre sommeil, en vous empêchant de dormir ou en vous réveillant entre deux cycles.

Les viandes autres que blanches sont difficiles à digérer et vont donc faire monter votre température corporelle. Alors que lorsque vous dormez, elle doit diminuer. En consommer se révèle donc contre-productif.

Les boissons à base de caféine son également à proscrire puisque cette dernière a tendance à augmenter l’activité cérébrale. Enfin, l’alcool est également à bannir si vous souhaitez passer une bonne nuit : si au début vous allez vous sentir somnolent, sa présence dans votre organisme va vous empêcher de trouver le sommeil ou bien perturber vos cycles et donc vous causer une insomnie.

  • […] L’alimentation est tout aussi importante pour optimiser son sommeil. Il convient de se préparer des repas légers pour le soir et riches en glucides. Ceci dans le but de faciliter la digestion. Il faut prendre un repas, le soir, certes, mais pensez-y au moins 3 heures avant l’heure prévue pour le coucher. Si vous aimez les aliments acides, sachez que le soir n’est pas le meilleur moment pour en consommer, puisqu’ ils risquent de créer des brûlures à l’œsophage par le fait de rester allongé après sa consommation. […]

  • >