Travail de nuit : Les conséquences sur notre sommeil

Partager sur facebook
Partager sur google
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Le travail la nuit, parce qu’il perturbe le sommeil, a des conséquences sur la santé. Mais quelles sont les conséquences ? Et comment faire pour les éviter ? Ce que nous allons voir ensemble ici.

Beaucoup sont ceux qui exercent un travail la nuit. Même en ayant connaissance des conséquences néfastes pour la santé et notamment pour le sommeil, car ce n’est pas toujours par choix. Malheureusement, beaucoup d’études épidémiologiques ont été menées et ont permis de démontrer que le travail de nuit peut nuire parfois de façon irrévocable, à la santé.

Pourquoi est-ce néfaste ?

Les individus qui travaillent de nuit, sont obligés d’accepter de régler leur horloge biologique, ils n’ont pas le choix, car leur quotidien est ainsi rythmé. Hors cette horloge que nous avons tout est là pour guider notre organisme. Le sommeil, dans une personne qui dort la nuit, est rythmé, c’est-à-dire que chaque soir, il surgit à la même heure. Il en va de même pour le réveil.

Lorsque le rythme de sommeil est perturbé, l’organisme ne s’y retrouve plus et ne sait plus quand et, comment faire. Et c’est bien le dérèglement du rythme du sommeil qui est en cause. Il est aussi important de signaler que lorsque cette horloge se dérègle, notre organisme ne produit que de très faibles quantités de mélatonine qui est l’hormone du sommeil. Cette hormone est d’une importance capitale, car elle aide dans la lutte contre le cancer. Vous l’aurez compris, travailler de nuit est l’un des facteurs de l’apparition du cancer.

Quelles sont les réelles conséquences ?

Il faut tout d’abord savoir que les réactions des uns ne sont peut-être pas les mêmes pour les autres. Certains travailleurs de nuit peuvent se porter très bien et ne jamais ressentir des réactions mauvaises dans leur santé et d’autres peuvent dès le début de leur activité se sentir fatigués. Ce sont là les premiers signes de leur incompatibilité avec le travail de nuit, mais pas seulement !

Des troubles gastro-intestinaux et digestifs…

Lorsque l’horloge biologique est modifiée, les fonctions des organes se modifient, elle aussi. Seulement voilà, le système digestif a pour habitude de se mettre en action le jour et non pas la nuit. La nuit il est donc paresseux et le fonctionnement est de mauvaise qualité. De plus, lorsque l’on vit la nuit, c’est la nuit que l’on se nourrit. La nuit, il est donc paresseux et le fonctionnement est de mauvaise qualité.

Travailler de nuit, c’est perturber aussi les cycles du sommeil. Il faut se rendre à l’évidence qu’un sommeil de jour ou de nuit, n’a pas les mêmes effets réparateurs. Lorsque cela se répète, le corps se retrouve à se reposer la journée, ce qui va engendrer un sommeil de mauvaise qualité, même si l’on se réveille reposé ou de bonne humeur. Peu à peu le corps se fatigue, les organes fonctionnent moins bien, se protège moins bien aussi. Ce qui fait que l’individu se retrouve exposé à un grand nombre de maladies plus ou moins graves, mais toujours gênantes.

Pour palier à ce mauvais fonctionnement, il faut suivre certaines règles qui peuvent aider à contrôler l’horloge biologique. Et ainsi favoriser le sommeil même lorsqu’il débute la journée.

Ces articles pourraient vous aider :

>